widet-icon
GUCE-GIE,
Parce qu'on n'arrête pas le progrès...
widet-icon
Assistance/ Hotline
(+237) 233 43 77 54
29 avril 2024

TRANSIT DES MARCHANDISES

La digitalisation des procédures et des paiements pour faciliter les opérations

A l’initiative du Guichet Unique des opérations du Commerce extérieur (GUCE) et de la banque panafricaine United Bank for Africa (UBA), les acteurs du Commerce extérieur de la sous-région Afrique centrale, particulièrement du Tchad et de la Centrafrique se sont réunis le 4 juillet 2023 à Douala. Objectif de cette rencontre : permettre aux différents partenaires de la chaîne logistique, de mettre en lumière les outils et solutions mis en œuvre pour la facilitation des opérations de transit des marchandises.

Les statistiques relatives au commerce transfrontalier dans la sous-région Afrique centrale indiquent qu’en 2022, plus d’un milliard de tonnes de marchandises ont été transportées via les corridors conventionnels en direction et en provenance du Tchad et de la République centrafricaine (RCA). Cette information d’après le GUCE, montre l’importance du trafic entre ces différents pays. D’où l’importance de développer des outils afin de faciliter les opé- rations entre ces différents pays sans littoral. La digitalisation des procédures et des paiements est particulièrement bien accueillie par les acteurs du secteur. « Nous sommes satisfaits des dispositions prises au niveau du Cameroun pour améliorer le transit des marchandises entre nos différents pays », se réjouit Abakar Moussa, représentant du Conseil centrafricain des chargeurs. Du côté du Tchad, l’engouement est le même, mais à court terme, ce pays mise sur une procédure complètement digitalisée avec la généralisa- tion de la création du BESC par le transitaire ou le chargeur et le paiement électronique. Dans l’optique de faciliter les opérations du Commerce extérieur, le Guichet Unique et ses partenaires ont mis en place de nouveaux canaux digitaux de paiements à travers le réseau Gimac, le paiement par carte

bancaire (Visa, mastercard, etc.) et les paiements par virement bancaire. « Ces canaux permettent aux opérateurs d’effectuer les opérations en toute simplicité, et pendant cette rencontre, nous aurons également l’occasion de présenter aux chargeurs et autres acteurs les différents produits et services liés à leurs activités qui peuvent les aider », indique Jude Anele, Directeur Général de UBA , dont l’institution a conclu un partena- riat avec le Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) pour investir 6 milliards de Dollars dans les petites et moyennes entreprises (PME) africaines. Président du Groupement des Entreprises de Fret et messagerie du Cameroun, (Gefcam), Samuel Iyug Iyug, se réjouit des initiatives prises jusqu’à présent pour faciliter le transport des marchandises. « Nous avons des problèmes de délais, nous avons aussi les problèmes d’achemine- ment des marchandises, mais avec le digital, on va résoudre un certain nombre de difficultés qui sont liées même à l’exécution des objectifs que nous avons au niveau de la Douane, du transit, des transports, à tous les niveaux », déclare-t-il. Ce séminaire sur le transit des marchandises donne donc l’occasion à ceux-ci de renforcer la compréhension des mécanismes relatifs à l’accomplissement ;

d’être sensibilisés sur les outils digitaux utilisés en vue de la réalisation des formalités d’acheminement des marchandises par voie combinée rail/route et route/rail ; la maîtrise des interactions avec les organismes de gestion du fret terrestre pour la préparation de la disponibilité des moyens de transport relais, les formalités d’obtention de la lettre de voiture internationale; la connaissance des facilités offertes dans les terminaux à conteneurs pour le transit des marchandises et la maîtrise des outils digitaux mis en œuvre pour le suivi des cargaisons

Laisser un commentaire