widet-icon
GUCE-GIE,
Parce qu'on n'arrête pas le progrès...
widet-icon
Assistance/ Hotline
(+237) 233 43 77 54
2 août 2022

ZLECAF et Guichets Uniques : le bel attelage

Selon un rapport de la Banque Mondiale paru en 2019, la Zone de Libre Echange Continental Africaine (ZLECAF) pourrait rapporter à l’Afrique 450 milliards de dollars de revenus supplémentaires soit une hausse de 7%. 

La libéralisation des tarifs douaniers, de même que la réduction des barrières non tarifaires comme les quotas et les règles d’origine, permettrait d’augmenter les revenus d’environ 153 milliards de dollars. Les 292 milliards de dollars restants proviendraient de mesures de facilitation du commerce qui limitent les formalités administratives, abaissent les coûts de mise en conformité pour les sociétés commerciales, et facilitent l’intégration des entreprises africaines dans les chaînes logistiques mondiales. 

C’est en effet sur le volet de la facilitation du commerce qu’interviennent les guichets uniques du commerce extérieur. Selon Isidore BIYIHA, expert en facilitation, Directeur Général du Guichet Unique des Opérations du Commerce Extérieur et Président du Bureau Exécutif de l’Alliance Africaine pour le Commerce Electronique (AACE), le guichet unique du commerce extérieur est un dispositif national ou régional construit autour d’une plateforme informatique permettant de faciliter l’accomplissement des formalités d’importation, d’exportation et de transit en offrant un point de soumission unique des informations et des documents normalisés afin de remplir toutes les exigences officielles et de faciliter la logistique.

De ce fait, le guichet unique du commerce extérieur se présente comme l’instrument de facilitation indiqué du commerce intra-africain. Ce n’est donc pas par hasard que les gouvernements africains ont opté pour sa mise en place dans leurs Etats, sous les encouragements de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et de l’AACE. Les performances des guichets uniques nationaux se sont révélées encourageantes, et incitent désormais à passer à la seconde étape qui est celle des guichets uniques régionaux. Dans son plan d’accompagnement de l’Union Africaine (UA) pour la concrétisation du processus d’intégration de l’Afrique, l’Alliance Africaine pour le Commerce Electronique a pensé sa stratégie en trois étapes :

  • – La création des guichets uniques nationaux ;
  • – La création des guichets uniques régionaux ;
  • – La création d’un guichet unique continental africain.

La zone de libre-échange continentale africaine constituera un marché de 1,2 milliard d’individus pour un PIB cumulé de 2 500 milliards de dollars. Avec sa mise en place effectivement, la ZLECAF est le plus grand espace de libre-échange du monde. Grâce à la libéralisation progressive des échanges de marchandises et des services, les fournisseurs auront accès aux marchés de tous les pays africains à des conditions non moins favorables que celles des fournisseurs nationaux. La libéralisation des échanges entre les pays africains facilitera la mise en place de chaînes de valeur régionales dans lesquelles des intrants seront fournis par différents pays africains afin d’ajouter de la valeur avant d’exporter à l’extérieur.

1 Comment

  • Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour débuter avec la modération, la modification et la suppression de commentaires, veuillez visiter l’écran des Commentaires dans le Tableau de bord.
    Les avatars des personnes qui commentent arrivent depuis Gravatar.

Laisser un commentaire